12 RCA Historique

historique du 12 RCA

03 avril 2010

Parallèlement, le Sous-groupement Massu fut arrêté à la hauteur de Toussus-le-Noble par un barrage de canons 88mm ennemis qui détruisirent deux Sherman du 2ème Escadron : le Sherman "BARFLEUR" en flammes recula puis explosa. Le Brigadier Chef André BRIER et le Chasseur PÉRUGNEAUX purent évacuer, mais les deux autres occupants, le MDL/Chef Georges CASTANER et le chasseur Jacques POULIN périrent brûlés dans le char. Le Sherman " DAUPHINÉ" fut touché au niveau des réservoirs.

Le bilan matériel de cette journée qui se termina au Petit-Clamart : 4 chars du 4ème Escadron et 2 du 2ème Escadron !

BARFLEUR

                                                                                Le char "BARFLEUR" du 2ème Escadron       Collection Chars-français.net                                                                    

Parvenu au Pont de Sèvres le 25 août vers 11 heures 30, par Plessis Robinson, Chatillon, Malakoff, Issy-les-Moulineaux, Meudon, le P.C. de Langlade donna, au petit jour, l'ordre à MASSU, avec son S/Groupement, de rentrer dans Paris par la Porte d'Orléans.

FONDS LECLERC PAR 40

Le Sherman "ESTEREL" du 2ème Escadron à Clamart

 Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

À Issy-les-Moulineaux, le Chasseur Pierre MENANT du l'E.H.R. se fit tuer d'une balle à la tête. C'était très dangereux car ces tirs d'Allemands ou de Miliciens, venaient de partout, des toits, des fenêtres, de l'ile de Billancourt également, il fallait être très vigilant.

 

FONDS LECLERC PAR 41

A Clamart, le Sherman "MORVAN" et son équipage : Le LT DOUBOSTER - tireur FRITSCH - Radio TSOUPLAKIS - Pilote BERTRAND - Aide pilote RASSAT.

  Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

Traversée de la Seine, Porte de Saint-Cloud, rue Michel-Ange, Avenue Mozart, rue de la Pompe, Avenue Victor Hugo. Arrivé place Victor Hugo, le 3ème Escadron avec sur ses chars des marsouins du IIR.M.T., en tête du S/Groupement MASSU, reçut l'ordre d'aller occuper la place de la Concorde en passant par les Champs Élysées. Un premier blockhaus d'une rue perpendiculaire, à l'extrémité de l'avenue Victor Hugo, fut neutralisé au canon et à la mitrailleuse.

 

Aspirant NOUVEAU 3 12RCA

                                                                             L'Aspirant NOUVEAU sur son char " Champagne "    Collection Chars-français.net 

Après avoir contourné la place de l'Étoile, le Peloton NOUVEAU s'engagea sur l'avenue des Champs Élysées par les contre-allées, suivit par le "PICARDIE" du Capitaine de BORT qui s'arrêta tout en haut de l'avenue, là où il avait de bonnes vues sur la Place de la Concorde.

FONDS LECLERC PAR 54

Champs Élysées à Paris - Le Chasseur BOUILLÉ, qui le suivait en jeep avec le Chasseur Robert LAUGA, le chauffeur de la jeep "AMANCE", prévient le Capitaine de BORT, Commandant le 3ème Escadron, dans son Sherman " PICARDIE", qu'un char allemand se trouve Place de la Concorde.

 Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

C'est alors qu'un char Panther, camouflé devant les Tuileries, près de l'Obélisque, tira sur le "PICARDIE", un coup court, l'autre trop long. Un troisième vint briser une partie du socle du bas relief "La Marseillaise" de l'Arc de Triomphe.

 

Famille BALLY 603

Le S/Lieutenant NOUVEAU Chef du 3ème Peloton du 3ème Escadron sur "CHAMPAGNE"

Collection Famille Bally

 

Bien repéré, par un tir au perforant, le "CHAMPAGNE" du S/Lieutenant NOUVEAU transperça le Panther.   

12_RCA_GAUTIER_entr_e_dans_Paris_3_copie

Entrée dans Paris du 2/12 RCA                            Collection F. Jault

Pendant cette journée, tous ces déplacements eurent lieu après bien des difficultés à cause d'une foule enthousiaste, voire délirante, qui grimpait sur les chars, se hissait à califourchon sur les canons, entourait les soldats en les embrassant, manifestait sa joie bruyamment de voir Paris libéré, offrait de la bière, du vin, du pain et de la confiture, sous un carillon de cloches provenant de toutes les églises avoisinantes.

Puis, en fin de journée, les véhicules du G.T.L. se positionnèrent en défensive autour de l'Arc de Triomphe et sur les contre-allées des Champs Élysées. MASSU vers l'est, MINJONNET vers le sud-ouest et le P.C. devant le n° 10 avenue de la Grande Armée. Vers 3 heures, devant le n°55 de l'avenue Raymond Poincaré, la chanteuse Rose-Avril montée sur des Sherman, éclairée par les spots de deux autres chars, se mit a interpréter une "Marseillaise" vibrante d'émotion...

FONDS LECLERC PAR 44

Le  "FRANCHE-COMTÉ" Place Jean Lorrain  & le " TARDENOIS" Boulevard Victor Hugo à Paris 16ème.

  Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

Après avoir débarqué et déversé sur les trottoirs, tentes, couvertures, rations, équipements, exténués, la plupart des Chasseurs s'endormirent dans leur sac de couchage, sur une bâche posée à même le sol tout autour de la place de l'Étoile et des avenues y menant...

 12_RCA_Aout_44__GTL_LANGLADE

 

12_RCA_GALVEZ_Paris_25_aout_44_Arc_de_Triomphe

                                                                                      Le Peloton de Protection du PC du Colonel de LANGLADE  Collection J.C. Galvez

.

12_RCA_LECLERC___de_LANGLADE                 De_GAULLE__LECLERC__KOENIG

                                              Le Général LECLERC & le Colonel de LANGLADE devant l'Arc-de-Triomphe à Paris.          Général de GAULLE - Général LECLERC - Général KOENIG

Toutes résistances organisée ayant cessée dans la Capitale le samedi 26 août, la matinée fut consacrée au nettoyage des armes, des uniformes, des véhicules et à la préparation du défilé.

 

Famille BALLY 2

Le Sherman "BARROIS" en attente pour défiler sur les Champs Élysées. En tourelle, de gauche à droite : Brigadier Henry BALLY tireur,  Chasseur DORBRITZ radio-chargeur. Devant : Chasseur André SOULIÉ aide-pilote, Brigadier Georges QUETGLAS pilote.

Collection Famille Bally

En début d'après-midi, vers 15 heures, le G.T.L. était aligné près de l'Arc de Triomphe, à l'angle de l'Étoile et de l'avenue des Champs Élysées, lorsque le Général de GAULLE, et à côté de lui le Général LECLERC et le Général KOENIG, alors Gouverneur Militaire de Paris, ranima la flamme, puis passa une partie de la 2ème D.B. en revue accompagné par la musique des Pompiers de Paris, avant de descendre à pied l'avenue des Champs Élysées avec à ses côtes un cortège de militaires et d'hommes  politiques.

Enfin d'éviter tous débordements d'une foule en délire, les chars légers du G.T.L. durent escorter le Général de GAULLE jusqu'à Notre-Dame. 

12_RCA_GALVEZ_Paris_25_aout_44_Limagne__Lauraguais__Mac_de_Verdelon__Limousin

                                                                                            Collection J.C. Galvez                               

À ce moment, une mitrailleuse allemande installée dans un blockhaus situé à l'angle de la rue de Presbourg, se mit à crépiter. Un des chars du 3ème Escadron du 12ème R.C.A. se détacha, fit tourner sa tourelle, et d'un coup de canon de 75 fit taire ladite mitrailleuse. Un peu plus tard, le même Sherman arrivé place de la Concorde reçu de son chef de Peloton, l'Aspirant NOUVEAU à bord de son Sherman " CHAMPAGNE", l'ordre de se méfier des snipers de la cinquième colonne. Prenant cet ordre à la lettre, le tireur pointa et abattit la cinquième colonne de l'hôtel Crillon ! Au grand dam de son chef de Peloton.

 FONDS LECLERC PAR 52

Paris, Place Victor Hugo - Le Sherman "PROVENCE" du 3/2/12ème RCA.

 Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

Un peu plus tard, avenue Victor Hugo, le Maréchal des Logis Chef André JONNIAUX, chef du char" CAMARGUE" du 3ème Peloton du 2ème Escadron du 12ème R.C.A. et le Chasseur François ROYANT, furent victimes d'un de ces Allemands, tireurs des toits, qui pullulaient et faisaient feu de partout. Le premier fut tué, le second blessé. Il fallut ensuite détruire une à une les poches de résistance dans Paris, actions périlleuses contre des "jusqu'au-boutistes" allemands ou miliciens.

 

Famille BALLY 1

Le tireur Henry BALLY devant son Sherman "BARROIS" n° 52, Peloton NOUVEAU, 3ème Escadron de BORT.

Collection Famille Bally

Le dimanche 27 août, le S/Groupement quittait les abords de l'Étoile et Paris, vers 6 heures du matin, par l'avenue de Malakoff, Boulevard de Gouvion-Saint-Cyr, Saint-Ouen, qui a été bombardé la nuit précédente, Epinay, Montmagny, Groslay, avec pour mission de libérer la banlieue nord et écarter la menace de contre-attaques afin de couvrir le Nord de la Capitale. En fait, ils ne rencontrèrent que des éléments légers

FONDS LECLERC PAR MORVAN a Sarcelles

Le Sherman "MORVAN" du 1/2/12ème RCA à Sarcelles

Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

 

 12RCA CAZENEUVE 25 27 08 1944

 27 Août - La population de Montmagny fait honneur aux libérateurs. A gauche, le Sherman "COTENTIN II" du 2/1/12RCA.

Collection M. Cazeneuve

 

12RCA CAZENEUVE 27 PERCHE RUE FERRY

Le "PERCHE" du 2/1/12RCA rue Jules Ferry à Montmagny.

Collection M. Cazeneuve

 

12RCA CAZENEUVE 23 souvenir de Montmagny

Montmagny - Le "PERCHE" du 2/1/12ème RCA avec son équipage : Sur le Sherman : Chasseur BOUCHER. accroupis : MDL DUIZABEAU et Chasseur SUCH.

Collection M. Cazeneuve

 

12RCA CAZENEUVE 21 CHAR CAMPAGNE

Montmagny - Sur le Sherman "PERCHE", le Chasseur BOUCHER. Debout, dos au char, le Chasseur SUCH.

 

12RCA CAZENEUVE 22 Souvenir de Montmagny

Debout à droite : Chasseur SUCH. Accroupi, MDL DUIZABEAU Chasseur

Collection M. Cazeneuve

 

Famille BALLY 201

 Le Brigadier Henry BALLY du 3ème Peloton NOUVEAU, du 3ème Escadron de BORT en maintenance !

Collection Famille BALLY

 

12RCA CAZENEUVE 17BERRY II M5A1

 Montmagny - le "BERRY II" du 1/1/12RCA. Droite à gauche : MDL LANFUMEY et  X

Collection M. Cazeneuve

Le P.C. s'installa à St-Denis, tandis que les Escadrons partirent en patrouilles. De brefs et violents combats eurent lieu à la Patte d'Oie d'Herblay, dans Enghien-les-Bains et Montmagny (Val d'Oise). Les Allemands occupaient encore fortement la forêt de Montmorency. Les blindés du 12ème R.C.A. prirent leur part de l'action, puis poussèrent jusqu'à Ermont.

28 aout 1944

Le Sherman  "PROVENCE" du 3/2/12ème RCA dans une rue de Sarcelles le 28 août 1944          Collection F. Jault

Le 28 Août au matin, lors d'une reconnaissance à Sarcelles, le MDL/Chef Michel DEFOULOY du 3ème Peloton du 2ème Escadron ayant sorti le buste pour lancer une grenade sur des fantassins allemands réfugiés dans des trous, fut tué par balle à la tête, victime d'une des dernières escarmouches dans le secteur. 

 FONDS LECLERC PAR 53

Sarcelles - Sherman "DUNOIS" du 3/3/12ème RCA.  A droite, le MDL DEMONERET

 Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

Le Lieutenant BAILLOU, avec son 2ème Peloton du 3ème Escadron, reçut la mission de patrouiller dans une vaste la zone autour de Montmorency-Enghien-les-Bains où il rencontra de nombreux éléments allemands isolés, plus ou moins combatifs.

Au cours de cette seule journée, les Unités du GTL tuèrent 250 ennemis, firent 60 prisonniers et 3 chars allemands furent détruits. Deux tués et une vingtaine de blessés étaient à déplorer du côté du GTL.

Les Américains du XVème Corps, de la 4ème Division et de la 28ème Division, prirent le relais en avançant plus au Nord de la Région Parisienne pour réduite les poches de résistances.

Le Sous-groupement Tactique MINJONNET fit relâche pendant quelques jours à Villetaneuse et Montmagny. Journées passées à l'entretien des véhicules très fatigués, notamment changer des chenilles de chars très usées, et de l'armement. Il fallait que la Division perçoive carburant et ravitaillement qui venaient des ports normands. Des permissions de 24 heures furent accordées pour se rendre à Paris, des camions du G.T.L. servirent à transporter les permissionnaires.

La Bataille de Paris était terminée, la marche vers l'est allait suivre. LECLERC avait arraché l'accord des Américains de pouvoir continuer vers Strasbourg, mais aussi du Général KOENIG qui désirait maintenir la 2ème D.B. à Paris. 
                                                            
   

12_RCA_Char_camargue   

                                                                     Sherman "Camargue" du 3/2/12ème RCA .MDL/Chef André JONNIAUX    

Collection Chars.français.net               

Posté par auboin à 20:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire