12 RCA Historique

historique du 12 RCA

03 avril 2010

VERS LA LORRAINE ET L'ALSACE

 

Cliquez sur la carte pour accéder à la carte interactive
réalisation A. Planchon
 

 

14008 LOR groupe Reco

Une partie du Peloton d'Éclairage : Les Chasseurs LEGO - SAY - MARTINEZ - NOVEZ - VEZ.

 Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

Le 2 Septembre 1944, le Chef d'Escadrons MINJONNET, Commandant le 12ème R.C.A., constitua un Peloton d'Eclaireurs à pied destiné, à l'avant des chars, à déceler les armes anti-chars allemands et si possible les neutraliser avant qu'ils ne tirent. Le Lieutenant CHEVALLIER assura le Commandement de ce Peloton de 34 hommes, dont 5 Sous-officiers, équipé de 5 jeeps. Il fut secondé par le S/Lieutenant SERVANT et l'Aspirant SBY.

 

ANDREANI 2 MONTMAGNY SEPTEMBRE 1944

L'équipage du "PERTHOIS" n°53, 3ème Peloton du 3ème Escadron, à Montmagny. 2ème à gauche : le radio-chargeur Tancrède ANDRÉANI.

Collection Famille Andréani

 

ANDREANI 1 MONTMAGNY SEPTEMBRE 1944

 Le même Sherman "PERTHOIS" n°53 à Montmagny. 2ème à droite: le radio-chargeur Tancrède ANDRÉANI.

Collection Famille Andréani 

 

 

FONDS LECLERC Boite P 4ème Escadron ARMAGNAC II

À Villetaneuse, devant "ARMAGNAC II" : de gauche à droite: Chasseur Pierre RUGIERI aide pilote - Brigadier Robert VÉLUT radio - 1ère Classe Robert LION pilote - 1ère Classe Jean VERBRUGGEN tireur.

 Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

 

A Villetaneuse (93) une partie de l'équipage de "ARMAGNAC II". De gauche à droite : Pierre RUGIERI - Robert LION - Robert VÉLUT et...la poule mascotte "CAGRIETTE" récupérée à Villetaneuse, qui fera toute la Compagne de Lorraine et d'Alsace, la poche de Royan et terminera écrasée par un camion en Allemagne ! 

 

Robert VELUT 1

Collection R. Vélut

 

 

FONDS LECLERC 23080 BARBERO à Villetaneuse

Villetaneuse -  Le Chasseur BARBERO

Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

À 12 heures 45, le 8 septembre 1944, quittant Villetaneuse (Seine-Saint-Denis) et la banlieue nord, le 12ème R.C.A. avec le G.T. Langlade en "formations administratives", traversa Paris en passant par la Porte de Clichy, la Nation, Vincennes, puis passa par Picpus, St Maurice, Joinville, Torcy, Lagny, Coulommiers, Chailly, Choisy en Brie, Bazoches lès Bray, Provins et arriva au plus vite à Nogent-sur-Seine. Le bivouac fut monté à la sortie de Nogent, de part et d'autre de la route de Troyes.

Le lendemain, départ en début d'après-midi vers Romilly, puis La Belle Étoile, Troyes, Vendeuvre, Arsonval, Bar-sur-Aube, évacué deux jours auparavant par les Allemands, puis nouveau bivouac vers 21 heures près des Forges St Bernard (Aube), les Escadrons occupant le village de Bayel et la ferme de La Borde proche.

 

12RCA CAZENEUVE 31 EGLISE MERY SUR SEINE 09 09 44

Traversée de la petite ville de Méry-sur-Seine et vision de son église en ruine, bombardée en juin 1940.

Collection M. Cazeneuve

 

Dans la nuit du 9 au 10 Septembre, le Chef d'Escadrons MINJONNET reçut l'ordre d'atteindre la Moselle le 12, soit un bond de 140 kilomètres à réaliser en deux jours ! Le G.T.L. fut à nouveau divisé en deux S/Groupements : le Sous-groupement Massu qui comprenait, entre autres, les 17 Sherman du 2/12ème RCA commandé par le Capitaine COUPÉ, et le Sous-groupement MINJONNET qui comprenait, entre autres, le Peloton d'éclairage, le 1/12 du Capitaine du HAYS et le 4/12ème R.C.A. du Lieutenant BAILLOU. Le 3/12 R.C.A. restant à la botte du PC du G.T.L. L'itinéraire prévu pour le lendemain : Colombey - Vignory - Froncles - Bettaincourt - Leuville - Prez sous Lafauche - Goncourt - Médonville - Vaudoncourt - Remoncourt - Valleroy aux Saules - Racécourt - Circourt - Mazeley - Thaon les Vosges. 

 

NORMANDIE 10 09 44 bas VALLET debouts PEUDENNIER - DRILLIEN - de TRUCHIS 1er Escadron copie

10 septembre 1944 - Équipage du "NORMANDIE " : en bas : Chasseur Georges VALLET. Debouts de gauche à droite : Chasseur André PEUDENNIER - Chasseur DRILLIEN - S/Lieutenant de TRUCHIS du 1er Escadron.

Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

Le Lundi 11 septembre au petit jour, partant de Bayel, le Chef d'Escadrons MINJONNET constata bientôt que le pont branlant qui enjambait la Marne à Vouécourt, que les allemands avaient oublié de faire sauter, ne permettait pas le passage des chars moyens. Des unités du Génie dut abattre des peupliers voisins pour le consolider. Les chars passèrent alors un par un. Celui de Froncles, à l'intérieur des forges, intact, était aussi utilisable. Ce passage de la Marne dura près de trois heures.

Puis, reprise de la progression par Doulaincourt - Leurville - Orqueveaux.

 

FONDS LECLERC 23131 FRANCHE COMTE Chef char MDL CLERC X X SOLET

"FRANCHE COMTÉ " du 3/3/12RCA avec son équipage : Adjudant CLER - Chasseurs ROUSSEAU - CHESNEAU - SOLET - DUFRESNE

 

Arrivé à Prez-sous-Lafauche (Haute-Marne), tirs nourris d'une Compagnie d'Infanterie allemande qui tenait solidement le village. Le 4ème Escadron, devancé par le Peloton d'Éclairage du Lieutenant CHEVALLIER, fut en premières ligne et au contact. Dans cet échange de feux, le Sous-lieutenant Jean BAILLOUD de MASCLARY de l'Escadron d'État-major fut tué près de sa Jeep d'une rafale de mitrailleuse en pleine poitrine devant le puits de la place du village. Une rapide manœuvre d'encerclement puis de nettoyage mit fin à cette résistance qui avait duré près de deux heures. Au bilan, près de 200 prisonniers allemands, des armes automatiques détruites et 3 camions récupérés.

Le premier Escadron en tête, le S/Groupement MINJONNET repartit rapidement pour atteindre Goncourt vers 15 heures et constater que le pont sur la Meuse était détruit. Celui-ci fut vite réparé. Franchissement de la rivière dans la foulée jusqu'à Sommerécourt, puis traversée de la Nationale Contrexéville-Neufchâteau pour rejoindre St Remimont, où là, à l'entrée du village, le 1er Escadron se heurta à des canons automoteurs allemands. Le soir approchant, le Chef d'Escadrons MINJONNET donna l'ordre de reculer pour faire bivouac à Auzainvilliers.  

Le lendemain 12 Septembre, MINJONNET et le 12ème RCA, contournant St Remimont, Contrexéville et Vittel ( Vosges), laissant à l'Infanterie le soin de nettoyer villes et villages, prirent l'axe Bulgnéville - Suriauville - Dombrot le Sec. 

À ce moment, l'aviation américaine, se trompant de cible, largua quelques bombes qui occasionnèrent par éclats, de graves blessures au MDL Gabriel LANFUMAY du 4ème Escadron et des dommages à son char. Puis, le S/Groupement repris sa progression par Provenchères  les Darney pour rejoindre Thuillières, en nettoyant au passage quelques automoteurs. Il s'en fallut de peu que la progression du G.T.L. fut arrêtée ce jour là par manque de carburant !

 

Caravane 24

 

Les réservoirs étaient au plus bas, au risque de voir les chars s'immobiliser au milieu des combats, un convoi divisionnaire d'essence réussit à joindre le S/Groupement MINJONNET à temps. Les Services chargés du carburant qui venait de Cherbourg avaient bien du mal à suivre l'avancée rapide de la Division.

Alors qu'il arrivait à l'entrée de Vittel, le Sherman "ANCINNES" du 2/12, recevant 3 obus dans la chenille gauche, fut incendié, tiré des premières maisons de la ville. L'équipage était indemne. De son côté, le "LANGUEDOC" du même Escadron fut touché et commença à prendre feu. L'équipage put arrêter l'incendie, mais le Chasseur Charles POIRIER fut brûlé à la face et aux mains et évacué vers le P.C. pour être soigné. Le "PROVENCE" bien que déchenillé par un tir, put atteindre et détruire le char Panther allemand au sixième coup avant d'être récupéré et envoyé à l'atelier.

Pendant la progression, par mégarde, l'aviation alliée bombarda, touchant le "GUYENNE", ,blessant gravement à la poitrine le MDL/Chef Raymond BRISSE qui fut immédiatement évacué vers l'arrière.

En début d'après-midi, à un carrefour avant Valleroy-le-Sec, le Sous-lieutenant de MISCAULT, Chef de Peloton du 4ème Escadron, donna l'ordre au chef de char de l'"AUNIS", le MDL William KATZ de WARRENS, de se déployer avec le "PERIGORD" et l'"ANGOUMOIS" en direction du carrefour suivant. Alors qu'il s'approchait du carrefour, un tir d'un Mark IV allemand vint transpercer la tourelle de part en part, tuant le MDL KATZ de WARRENS et les Brigadiers Roger BEAUGEZ et Christian ROTH. A moins de 100 mètres brûlait le char allemand qui a tiré. Vraisemblablement, les deux chars firent "feu" en même temps !

Quelques heures plus tard, l'Aumônier du 12ème R.C.A., le Père de GEVIGNEY, arrivé à Valleroy-le-Sec, avec l'aide de prisonniers allemands, dégagea les trois corps du Sherman et les fit porter au cimetière de Valleroy-le-Sec où fut élevée une chapelle ardente, avant de les enterrer.

 

FONDS LECLERC LOR 14007 SOLOGNE II

Le Sherman "SOLOGNE II" du 1er Escadron près de Dompaire.

Équipage : MDL Jean WOITZINKLER - Chasseurs Claude ATOCH - Louis MUNCHS - MORIN.

 Collection Musée GAL LECLERC de HAUTECLOCQUE & Musée Jean MOULIN-Paris Musées

Les Sherman du 4ème Escadron pénétrèrent dans le village de Sans-Vallois, puis dans celui des Vallois, de Pierrefitte, d'Ableuvenettes.

Après avoir repositionné les Escadrons du 12ème R.C.A. en défensive, le S/Groupement MINJONNET bivouaqua au nord d'Ableuvenettes, préparant son attaque du lendemain sur Damas.

 

La Bataille de Dompaire

(cliquer sur la carte pour agrandir)

12_RCA_carte_Dompaire

 Pour plus de développement sur la bataille de Dompaire  

Au lever du jour, le 13 Septembre, le bivouac du S/Groupement fut violemment bombardé par des automoteurs allemands positionnés à Dompaire faisant 2 morts, le MDL Chef Yves FERRAND et le Chasseur Robert GARNICHAT, et deux blessés graves au 4ème Escadron, les Chasseurs André ALTENBOURGER et Eugène KUNTZ.

De même, à Ableuvenettes, des éclats d'obus de l'artillerie allemande occasionnèrent de graves blessures au Brigadier Camille LANDON du 1er Escadron qui décéda lors de son évacuation vers l'hôpital de Vittel. 

 

FONDS LECLERC LOR 14006 CYRANO DE BERGERAC

Le "CYRANO DE BERGERAC" et son équipage à Dompaire : MDL SAUVY - Chasseurs René CUGORNO - Marcel HERTZ - ETIEVANT.

 

Au plus vite, le S/Groupement MINJONNET réagit en contournant les quelques éléments ennemis rencontrés, pour arriver en vue des lisières sud de Dompaire (Vosges), où le sous-groupement Massu était stoppé par des éléments lourds d'une division allemande. Immédiatement, l'engagement fut total, devint un véritable combat de chars rappelant les combats de cavalerie de jadis, ne cessant qu'à la nuit noire.

 

12 RCA 4eme Escadron Dompaire

 

Le 4ème Escadron ne disposait plus que de 7 Sherman ! tous les autres ont été soit détruits, soit sont indisponibles...

Le "CHAMPAGNE", 3ème Peloton, 3ème Escadron de l'Aspirant NOUVEAU, incendié ce jour là à Ville-sur-Illon.

Champagne Dompaire - Copie copie

Collection J.P. Souvay

 

 

Famille BALLY 208 Famille BALLY 602

 

impacts d'obus allemands sur le "BARROIS" du 3/3/12RCA                    et son aide pilote, le Chasseur André SOULIÉ

Collection Famille Bally

 

Alors qu'il était en liaison, la jeep "Les Bauges" du Capitaine Robert du BUISSON de COURSON du 12ème R.C.A., qui commandait le 4ème bureau du Sous-groupement Minjonnet, sauta sur une mine à la sortie de Gelvécourt, petit village à trois kilomètres de Dompaire tenu par les Allemands. La jeep s'étant retournée sous le choc, le Capitaine et son chauffeur, le Chasseur Jean-Claude LUCAS, furent blessés. Alors qu'il était à terre, le Capitaine de COURSON fut exécuté d'une balle dans la tête par un des soldats allemands. Son chauffeur fut sauvé miraculeusement, car la balle qui lui était destinée, ricochant sur son casque, vint se figer dans son épaule gauche ! Profitant d'un moment d'inattention des Allemands, il réussit à s'échapper et à se cacher dans une ferme.

Dompaire_2

Vraisemblablement l'enterrement du Capitaine du BUISSON de COURSON à Gelvécourt (Vosges). Le Colonel de LANGLADE se recueille devant le cercueil. Derrière lui, le Commandant MASSU.              Collection Histoire-Lorraine.fr

                                                             

Guidée du sol par le Colonel TOWER, l'aviation anglaise, puis l'aviation américaine qui intervinrent en de nombreuses vagues de "Thunderbolt", suivies de l'exploitation immédiate par les Sherman du 12ème R.C.A. furent déterminantes. Pour cette journée du 13 septembre, l'aviation à elle seule détruira 35 chars ennemis. De nombreux Panzers se trouvaient dans et autour de la ville, et également au village voisin de Damas (Vosges), agissant par coups de boutoirs contre les deux sous-groupements.

Le 2ème escadron du 12ème R.C.A. était dans la main de MASSU, alors que les 3ème et 4ème Escadrons de MINJONNET attaquaient Damas. Des duels Sherman contre Panzers se livraient dans tous les compartiments de terrain. Une trentaine de Panzers fut détruite par les chars embusqués des Escadrons Baillou, Desrousseaux et de Bort du 12ème R.C.A. Puis, l'Escadron de Bort dut aller se porter de toute urgence près de Ville-sur-Illon (Vosges) pour dégager les éléments du PC menacés par les chars ennemis. Lors de l'approche, le Chef de Peloton de MONTAL-MORRIS du 3ème Escadron fut blessé, le MDL/Chef WEBER pris provisoirement le Commandement du Peloton.

Le 12ème RCA avait été impliqué totalement dans ces combats et il pouvait revendiquer cette belle victoire.

12_RCA_DOMPAIRE

                                                                                                                 Collection J. Verbruggen

La nuit qui suivit, le Sherman "CORSE" de l'Adjudant Chef TITEUX fut victime d'un début d'incendie provoqué par deux obus au phosphore. L'Adjudant Chef fut brûlé dans le dos sans grande gravité. il tenta vainement d'éteindre l'incendie en vidant un jerrican de vin gardé depuis Paris. Le radio-chargeur Pierre RIVAULT, avant de se replier, réussit à étouffer les flammes grâce aux extincteurs. Récupéré pendant la nuit, il fallut en urgence changer le moteur du "Corse".

12_RCA_char_Corse

                                                                      Collection Chars-français.net    le Sherman "Corse" de l'Adjudant Titeux.

Posté par auboin à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire